Patients

Smarter Medicine – Des bases de décision intelligentes pour le bien-être du patient

L'objectif des étapes diagnostiques et thérapeutiques lors de la prise en charge du patient est d'obtenir le bénéfice le plus optimal possible pour la santé de ce dernier. Mais il y a également des procédures qui ne sont pas bénéfiques au patient, voire qui peuvent être préjudiciables pour sa santé. La prévention de telles interventions superflues dans le cadre du diagnostic ou du traitement est une priorité cruciale des internistes généralistes et des généralistes exerçant à l'hôpital et en cabinet. C'est pourquoi la Société Suisse de Médecine Interne Générale a dressé, pour la première fois en Suisse, une liste d’examens et de traitements qui, dans le contexte de la médecine interne générale, ne comportent pas de valeur ajoutée pour les patients et dont les risques dépassent les bénéfices potentiels. La campagne « Smarter Medicine » lancée à Genève le 14 mai 2014 s'inscrit dans l'objectif d'une médecine efficiente et basée sur des preuves scientifiques.

Vous trouverez un aperçu des informations spécifiques pour les patients dans le dépliant « Smarter Medicine » qui leur est destiné élaboré par la Société Suisse de Médecine Interne Générale en collaboration avec la Fédération suisse des patients à la rubrique « Téléchargements» de ce site Web.


TV-Sendung «praxis gsundheit akut» zum Thema «Smarter Medicine»

Im Mai 2014 lancierten Schweizer Ärzte die Kampagne "Smarter Medicine" gegen unnötige Untersuchungen und Verfahren. Damit wollen sie die Überversorgung bekämpfen. Wie reagieren Ärzte und Patienten? Handelt es sich um eine versteckte Rationierung von medizinischen Leistungen? In der Sendung diskutieren Vertreter der Ärzteschaft und Patientenorganisationen Erfahrungen, Auswirkungen und nehmen Stellung zu kritischen Fragen.

Zu Gast bei Geri Staudenmann sind Erika Ziltener, Präsidentin Dachverband Schweizerischer Patientenstellen (DVSP) und Prof. Dr. med. Christoph A. Meier, Vertreter Schweizerische Gesellschaft für Allgemeine Innere Medizin (SGIM).

Hier können Sie sich die Sendung ansehen.


Les recommandations de « Smarter Medicine » des caisses-maladie suisses ne risquent-elles pas de servir à l’avenir à créer des listes noires fictives de « prestations non couvertes » ?

Une campagne comme « Smarter Medicine » est-elle absolument nécessaire ?